Page d'accueil
Page suivante
FORUM 17
Page 1

PRESENTATION DU SITE

Pour consulter
le dernier éditorial
publié dans cette page
CLIQUER ICI
Pour consulter
les dossiers
CLIQUER ICI
Pour consulter
l'avant-dernier éditorial
publié dans cette page
CLIQUER ICI
Si vous avez des suggestions ou des critiques à formuler concernant la facilité
de navigation au sein de cette page, veuillez nous en faire part en cliquant ICI

AVERTISSEMENT- En fonction des commentaires que je reçois, je peux être conduit à apporter des modifications: pour éviter toute équivoque, ces nouveaux textes apparaîtront en vert.



Mes collaborateurs:

L'ancien: sa mission,
se connecter à internet.


Le nouveau: sa mission,
gérer Forum 17.
10 Octobre 2003.

Je me présente : Alain ROUYE, ostréiculteur retraité, habitant Ronce de longue date. Je suis l'administrateur de ce site (webmaster en idiome internet) et donc responsable de son éthique (que je m'efforcerai de rendre irréprochable) ainsi que de l'application du code de déontologie de l'Internet. Etant seul candidat et seul à voter, j'ai été nommé à ce poste à l'unanimité.
L'extrême simplicité de la présentation du site est due à mes connaissances fort limitées en langage HTML, langage de programmation informatique qu'il m'a fallu apprendre pour le créer. Les couleurs de sa page d'accueil ont été choisies, sans prétentions artistiques et sur le conseil de Michel CHAIGNE, pour rappeler les couleurs du logo de La Tremblade: le bleu du ciel, le jaune du soleil ( et du sable) et le vert des pins ainsi que le rouge et le noir pour évoquer les couleurs de l'Union Sportive Trembladaise.
Tel qu'il se présente, un peu austère, j'espère qu'il atteindra l'objectif que je lui ai fixé: être une boîte à idées, ouvrir des pistes de réflexion, refléter les opinions, les idées nouvelles, les demandes et les projets de la population, susciter des commentaires et être un lieu de débat ouvert à tous.

Les personnes intéressées pourront communiquer avec le site par l'intermédiaire d'une boîte aux lettres électronique dont l'adresse figure sur la page d'accueil (avec un "lien" permettant une connexion rapide).
Si le site reçoit des courriers d'intérêt général, ceux-ci seront synthétisés dans des dossiers qui seront ensuite publiés en page 1.
Les articles signés et dont l'auteur demandera expressément la parution seront publiés à part, in extenso, dans les tribunes libres, en page 2 du site.
Les commentaires éventuels concernant les articles déjà parus se trouveront en page 3.
"Le coin des internautes", en page 4, accueillera les demandes de renseignements, les avis ou les propositions concernant la vie de tous les jours. Si le site reçoit des réponses, celles-ci seront également publiées, couplées avec la question correspondante.
Tout ce qui a trait à la culture sera regroupé dans "la page culturelle", en page 5.


Dans ce qui suit, tout ce qui est consigné en caractères de couleur verte, concerne les remaniements intervenus depuis le
10 octobre 2003, date de l'ouverture du site.

La page3 reproduit des articles de presse ou de revues ayant trait à des associations à but humanitaire ou de société et d'intérêt général, en particulier on y trouve des communications de l'association PORT SEUDRE.
La page 4 regroupe deux rubriques: d'une part, "articles et commentaires" et d'autre part, "lu dans la presse".
La page 6 concerne les sujets de sciences et techniques.
La page 7 est consacrée à "une histoire de l'ostréiculture traditionnelle".
La page 8 relate l'étonnante histoire de "l'opération RESUR", racontée par Claude GOULEVANT.
La page 9 est celle de l'Association pour la Sauvegarde de la Région de la Coubre.


Si le site trouve une audience, il pourra évoluer, selon les souhaits de son public. Ne seront bien sûr pas retenus les propos diffamatoires, insultants et/ou agressifs, les querelles personnelles et les professions de foi politiques ou religieuses, tout cela n'entrant pas dans le cadre de ce projet qui a vocation à être le plus consensuel et le plus objectif possible. Le succès éventuel du site m'amènerait très rapidement à passer le relais à un groupe de personnalités, si elles se manifestent, ou à une association qu'il faudrait alors créer.

Dans une démocratie, chacun a le droit d'être informé et de donner son avis. Ce site web a été ouvert pour permettre à ceux qui le désirent d'utiliser le potentiel révolutionnaire d'Internet: grâce à son interactivité, il peut devenir une tribune, facilitant la circulation des idées et l'ouverture de dialogues et de débats.
Ce site est un outil: il sera ce que vous en ferez et il échouera s'il ne suscite pas votre intérêt. Dans ce cas il sera fermé.

Pour ma part, je propose, en page 2, trois pistes de réflexion. En attendant d'autres contributions, Monsieur CHARDONNET me fait l'honneur d'accepter de publier sur le site deux tribunes libres qu'il a déjà fait paraître dans le journal Le Littoral, à lire en page 2. L'une, "cri d'alarme à l'invasion marine" publiée récemment, décrit le phénomène d'érosion marine de la pointe de Gatseau. L'autre, "le bassin de Marennes condamné à la ruine" publiée il y a environ deux ans, attire déjà l'attention sur divers dangers menaçant le bassin.
Etant donné l'extrême gravité des problèmes traités, il est de l'intérêt de tous que ces articles soient consultables en permanence et gardés en archives, afin que personne ne puisse prétendre n'avoir pas été informé...ou avoir oublié l'information. La mobilisation que devrait entraîner l'urgence de la menace pesant sur le bassin de Marennes aura peut-être lieu.

J'adresse, par anticipation, mes remerciements à ceux de mes concitoyens qui - peut-être - accepteront de consacrer un peu de leur temps à consulter ce site. J'espère que quelques-uns d'entre eux approuveront ma démarche et m'aideront à l'améliorer et à le développer.

IMPORTANT- Après un mois de gestion du site, il est nécessaire de préciser les points suivants:

- Les "tribunes libres" devant être signées, le rédacteur doit spécifier clairement ses intentions dans son courrier à Forum 17.

- Les rédacteurs des courriers pour les autres pages doivent indiquer s'ils souhaitent signer leurs articles ou s'ils demandent l'anonymat. Dans ce dernier cas, c'est le gestionnaire du site qui déciderait, dans le respect des règles de l'internet, s'il peut publier l'article.

- Les courriers qui n'indiqueraient pas les intentions du rédacteur seraient considérés comme s'adressant personnellement à Forum 17 et ne seraient pas publiés.

Page d'accueil

Alain Rouyé


COPYRIGHT FRANCE

Procès-Verbal de Dépôt
( E x t r a i t s )

Numéro : M767158

Copyright France atteste avoir délivré le procès verbal de dépôt original suivant:
Nom du déposant: Alain ROUYE
Titre ou URL du document déposé: http://perso.wanadoo.fr/foruml7
Description:
Petite histoire de l'ostréiculture traditionnelle du bassin de Marennes, le point de vue d'un ostréiculteur trembladais par Alain Rouyé et l'opération Résur dossier réuni et présenté par Claude Goulevant (mars 2004)

Date et heure du dépôt: 19/08/2005 à 17:19
Ce document a fait l'objet d'un dépôt horodaté auprès d'un Huissier de justice.



EDITORIAUX

14 Novembre 2003 - Le site est ouvert depuis une semaine. Premier bilan: 75 "visites" ( ce qui est bien loin de représenter 75 lecteurs intéressés).

Une habitante de La Tremblade m'a demandé de publier un article, que j'ai trouvé convaincant, concernant certains sens interdits qui paraissent, en effet, perfectibles (à lire en page 4). Cette personne s'est inquiétée de savoir si nos élus répondraient aux questions posées. C'est, bien entendu, l'un des objectifs du site et seul l'avenir nous dira s'il est atteint.

Ce site est à la disposition de tous et j'espère qu'il jouera, en plus de son importante fonction d'archiviste, un rôle de catalyseur et de médiateur. Une citation me revient en mémoire qui était ma devise quand j'avais quinze ans et qui est bien adaptée à ma situation présente:"il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer"( Guillaume le Taciturne).

Alain Rouyé

20 Novembre 2003 - Le site comptabilise environ 200 visites. Seules deux personnes ont envoyé une communication au site.

21 Novembre 2003 - Le site comptabilise environ 220 visites, nombre à priori satisfaisant. Mais, comme il ne reçoit ni commentaires ni nouvelles contributions, ce nombre de visites est probablement une illusion d'optique qui cache le fait qu'il est peu ou pas lu ou, pire, qu'il n'intéresse pas. Je n'ai aucun moyen de le savoir. Ne suscitant pas votre envie de participer, il s'achemine tout doucement vers l'échec. Mon initiative, qu'un correspondant a qualifiée de "citoyenne" est sans doute prématurée ou mal conçue. Quoi qu'il en soit, cette éventualité était prévue et, dans mon premier éditorial, j'ai écrit que, dans ce cas, le site serait fermé. C'est une décision que je prendrai plus tard.

Dans l'immédiat, j'aurais mauvaise grâce à ne pas mettre en pratique la maxime du "Taciturne" citée plus haut. Persévérons donc. Un correspondant, dans un courrier personnel non destiné à être publié sur le site, critique le fait que les articles de la page "le coin des internautes" ne soient pas signés. Outre que je ne connais pas l'identité des intervenants (les adresses électroniques ne permettent pas toujours l'identification de l'émetteur), je crois qu'il est normal que les personnes qui le souhaitent puissent donner leur avis sans publier leur nom sur le web. Mon rôle, dans ce cas, est seulement de veiller à la déontologie définie, en haut de page, dans la présentation du site. Les intervenants qui signent leurs articles sont publiés dans les tribunes libres et il me paraît légitime de laisser le choix de l'anonymat aux autres. Néanmoins, on peut en débattre. J'avais d'ailleurs envisagé, dans mon texte de présentation, de faire des synthèses dans la page "dossiers" s'il y avait plusieurs contributions sur le même sujet. Il y aurait eu anonymat dans ce cas de figure également. Ce qui compte, c'est le dialogue et l'échange d'idées, d'informations et de points de vue.

Alain Rouyé



2 Décembre 2003 - J'ai reçu quelques courriers d'encouragement qui m'ont fait grand plaisir et je remercie leurs auteurs. Je ne cache pourtant pas ma déception de n'avoir reçu de contribution positive que d'une seule personne, ses deux articles n'ayant d'ailleurs eu aucun écho. L'un d'eux concernait la sécurité des sens interdits: c'est une question importante et urgente qui mériterait pourtant de faire l'objet d'un débat. Quant aux problèmes de fond posés par les premiers articles, notamment l'érosion de la côte et le "zéro pollution" prévu pour le port de Mus de Loup, ils auraient, me semble-t-il, mérité mieux qu'un silence assourdissant. C'est d'autant plus surprenant que, d'après le Littoral du 28 Novembre 2003, 30000 "lettres-enquêtes" ayant été envoyées aux membres de la "socièté civile", à la question: "qu'est, pour vous, la démocratie locale?", il y eut les réponses suivantes :

- "Voter" (rien de plus légitime NDLR)

- "être consultés sur les projets nous concernant et faire des propositions"

- "être informés sur l'action des élus et participer à l'élaboration des projets du territoire"


C'est, très exactement, l'objectif principal de ce site qui offre une tribune où il est loisible à tous de "faire des propositions" et, ainsi, de "participer à l'élaboration des projets". Vu les réponses citées ci-dessus, il paraît illogique de ne pas utiliser cette tribune. Je n'ai, pour ma part, nullement l'intention de continuer indéfiniment à écrire une sorte de journal hebdomadaire où je serais pratiquement seul à m'exprimer. Cela n'aurait aucun sens et n'a rien à voir avec l'objectif que je me suis fixé. N'aspirant pas à la notoriété et ne désirant jouer que le rôle, totalement neutre, de médiateur, je n'apprécie pas que ma signature soit, contre mon gré, omniprésente sur un site qui n'a pas vocation à n'être que le reflet de mes seules idées et opinions. Plus que jamais, je souhaite recevoir de nouvelles contributions. Le site en a besoin pour vivre. Une correspondante me demande de le rendre plus agréable et moins austère. Je ne sais pas faire mais je suis ouvert à toutes les propositions concrètes. La même m'exhorte à faire davantage d'efforts pour faire connaître le site: je vais mettre une affichette à la bibliothèque mais j'avoue que je comptais surtout sur le bouche à oreilles. Un autre me conseille de demander au site de La Tremblade d'établir un lien vers Forum 17. C'est une excellente idée mais...ne rêvons pas!

Alain Rouyé

19 Décembre 2003 - Aujourd'hui, 19 Décembre, la mise à jour du site est la dernière de l'année. Le bilan, après un peu plus de deux mois, est en demi-teinte et je ne sais trop qu'en penser: quelques "fidèles" sont intéressés, la grande majorité, non. Peut-être assisterons-nous à un démarrage de l'audience en 2004?
Je souhaite à tous les lecteurs et leur famille de bonnes fêtes de fin d'année et je leur adresse mes meilleurs vœux pour 2004.

Alain Rouyé

7 Mars 2004- Suite à une panne de logiciel, le site n'a pu être mis à jour pendant un mois.
Je continue la série d'articles sur l'ostréiculture, publiés en page 7.
Le site n'a reçu aucun nouveau courrier destiné à paraître sur Forum 17.
Monsieur Claude GOULEVANT, d'Etaules, prépare des articles qui feront l'objet des chapitres II et III de la page 7. Cette heureuse contribution me conduit à proposer l'élargissement du site à l'ensemble de la Presqu'île d'Arvert.

Il semble remis de son
malaise passager.
Alain Rouyé


31 Mars 2004- La passionnante chronique de l'opération Résur que M. GOULEVANT a bien voulu confier à Forum 17 est enfin en ligne.
Une nouvelle page, la n° 8, est désormais consacrée au port de Mus de Loup. L'association Port 2005 y publie un communiqué.
Vous y trouverez également un rappel des tribunes libres de la page 2 traitant le même sujet.

Alain Rouyé

21 Juillet 2004 - Le chapitre III de la page 7 (consacrée à l'ostréiculture) s'ouvre avec les souvenirs de son apprentissage de marin que nous conte Claude Goulevant .
Après le très sérieux dossier qu'il a publié sur l'opération RESUR, voici un récit réaliste, plein d'humour et teinté de nostalgie qui retrace ses premiers contacts avec le métier d'ostréiculteur.
J'espère que vous trouverez à sa lecture le même plaisir que moi.

Alain Rouyé

31 Juillet 2004 - FORUM 17 consacre maintenant la page 9 à l'Association pour la Sauvegarde de la Région de la Coubre (ASRC). Cette page regroupera désormais les articles, les études et les commentaires que me confiera son président, M. Jacques Chardonnet.

Alain Rouyé

4 septembre 2004 - Je propose, sur la page d'accueil, des liens vers quelques sites web ayant trait à La Tremblade et sa région. Je serais reconnaissant aux internautes qui se connectent parfois à FORUM 17 de lui communiquer les adresses de sites concernant, de près ou de loin, notre commune et qui ne sont pas répertoriés.

J'ai demandé, il y a quelques mois, à la responsable de la bibliothèque municipale, s'il existait à La Tremblade un "club de lecteurs": des clubs de ce genre existent ailleurs qui ont pour but de permettre à leurs membres de partager leurs expériences de lecture, chacun faisant la synthèse du livre qu'il a choisi de présenter. Ainsi, les membres ont accès au contenu d'un plus grand nombre d'ouvrages et ils peuvent ensuite faire, en connaissance de cause, le choix d'acheter ceux qui les intéressent particulièrement.
J'ai reçu une réponse négative.

A la réflexion, il me semble utile de proposer la création d'un club "virtuel" sur ce site.
A titre d'essai, je vais tenter de condenser les idées générales de quelques livres qui m'ont passionnés, dans la rubrique "club de lecture" de la page culturelle du site.
Si des lecteurs sont intéressés, je les invite à adresser leurs commentaires à FORUM 17 et les en remercie par avance.

Alain Rouyé

24 Mai 2005 -Vous trouverez en page 6 un article concernant la réalisation d'un "voilier sans gîte", me semble-t-il assez révolutionnaire.
J'ai lu dans la presse que la bibliothèque était en cours d'informatisation. J'espère qu'elle sera inter-active (pour déposer les titres de livres proposés, entre autres) et, au minimum, consultable en ligne.
J'ai abandonné l'idée du "club de lecture virtuel". Cela me donnerait trop de travail alors que personne ne semble intéressé.

Alain Rouyé

22 août 2005 - Depuis environ deux mois, la page 7 du site, consacrée à l'histoire de l'ostréiculture traditionnelle, reçoit un nombre de visites inhabituel, passé de quelques unités par semaine à des dizaines par jour. Devant l'étrangeté de cette situation et craignant une utilisation abusive, j'ai demandé le dépôt légal de cette page et obtenu une protection par copyright concernant également le dossier de Claude Goulevant sur l'opération Résur.
La rédaction de l'histoire de l'ostréiculture touche à sa fin, bien que je sois tous les jours surpris de découvrir de nouvelles facettes de cette histoire à raconter. Pour le moment il s'agit d'un premier jet, qu'il me faudra par la suite corriger et améliorer. J'ai donc encore du travail pour longtemps.
Cet ouvrage sur l'ostréiculture est destiné à rejoindre les archives du Musée de l'Huître de La Tremblade. Je réitère mon souhait, déjà plusieurs fois formulé, d'accueillir dans ces pages les souvenirs d'ostréiculteurs du bassin de Marennes.

Alain Rouyé

10 novembre 2005.
Il y a un mois, le 10 octobre dernier, Forum 17 a atteint sa deuxième année d'existence. Pour "commérorer" cet anniversaire, j'ai voulu publier dans le Littoral un article dans lequel je faisais le bilan des activités du site et remerciais les personnes qui m'ont apporté une aide ou une contribution.
A ma grande surprise, le journal a refusé mon papier et a confié à son correspondant Thierry Proust la mission de "m'interviewer". Il en résulta deux articles parus, l'un dans le Littoral et l'autre dans le Sud-Ouest, accompagnés, à mon corps défendant, d'une photo dont j'avais tout d'abord refusé le principe. Mais il s'avéra que c'était la condition sine qua non pour obtenir le feu vert des directeurs de la rédaction... Il fallut donc en passer par là.
Je renouvelle ici mes remerciements à Mme Chapron et à Michel Bove qui ont été les premiers à me confier des articles ainsi qu'à Nadine David-Septier pour son histoire des "écaillères" que je relis toujours avec plaisir. Ils n'ont malheureusement pas suscité beaucoup d'émules.
Je remercie également mes anciens collègues ostréiculteurs, Jean Lauby et Emile Godillot qui m'ont toujours aimablement répondu pour préciser quelques détails techniques quand ils me faisaient défaut pour écrire mes articles sur l'histoire de l'Ostréiculture. Dans le même cadre, M. Maurice Héral m'a également donné de précieux renseignements concernant la biologie des huîtres. Je lui en sais gré.
Quant à Claude Goulevant, l'extraordinaire dossier sur l'opération Résur et son récit humoristique sur la "route" des viviers se suffisent à eux-mêmes.
Un changement intervient dans le site, concernant les pages 3 et 4 qui sont regroupées dans la seule page 4, sous les rubriques : "articles et commentaires" d'une part et "lu dans la presse" d'autre part.
La page 3 est maintenant consacrée aux associations à but humanitaire ou de réflexion sociale.
J'espère que ces informations nouvelles, sélectionnées dans quelques revues et journaux, vous intéresseront.
Thierry Proust m'apporte un concours précieux en me signalant les articles importants publiés dans la presse locale et qu'il a contribué à rédiger. D'autre part, un lien situé sur la page d'accueil doit bientôt permettre de se connecter directement sur le récit de son voyage mouvementé en Inde qui sera mis en ligne journellement sur un site royannais à partir du 15 novembre prochain.
Le créateur de ce site royannais m'a cité une formule qui me paraît très pertinente: "internet est un média émergent"; il en déduisait que, malgré une fréquentation des sites locaux encore décevante, il fallait persévérer et que l'audience viendrait plus tard. Acceptons-en l'augure.
Il est vrai que, depuis quelques mois, le compteur de visites tourne un peu plus vite que précédemment: de 20 à 50 visites par jour, selon le décompte de Wanadoo...

Alain Rouyé



20 novembre 2005.
Suite aux articles consacrés à Forum 17 récemment parus dans Le Littoral et Sud-Ouest, j'ai reçu un appel téléphonique émanant d'une journaliste de "la Côte de Beauté", revue bimestrielle traitant surtout des informations communales du Pays Royannais, de Meschers à Ronce. Cette jeune (je l'ai imaginée ainsi!) personne s'est intéressée à la manière dont j'avais ouvert le site et m'a interrogé sur mes motivations. Je lui ai répondu de mon mieux mais, sans m'en informer, elle a probablement enregistré notre conversation. En effet, dans le n°79 (novembre-décembre 2005), j'ai eu la stupéfaction de trouver un article, se présentant comme une interview, accompagnée de la photo déjà parue dans le journal Sud-Ouest et reprenant, grosso-modo, la teneur de mes propos. Je ne me sens pas trahi, car j'ai dit ce que je pensais et je n'ai pas travesti les faits. Toutefois, si j'avais su que mes phrases seraient pratiquement reproduites telles quelles, je les aurais sans doute un peu plus "ciselées"!
Il aurait été plus élégant, de la part de la journaliste, de me faire lire son papier avant de le publier.
Je viens de recevoir un courriel d'un jeune sportif, destiné à la "boîte à idées" du site et proposant la réfection de la piste cyclable de la forêt de la Coubre pour permettre la pratique du roller.
Comme il n'y avait pas d'espace spécialement dédié, j'en ai profité pour remanier légèrement la page 4 qui comporte maintenant une section "boîte à idées". Si, d'aventure, elle se remplissait, on pourrait demander à la municipalité de s'en inspirer... S'il y a des amateurs, la boîte à idées est grande ouverte et il reste beaucoup de place ( une pléthore de méga-octets !).

POUR INFORMATION:
La Côte de Beauté, B.P.23, 86190 Vouillé
Tel: 0549515600
www.avcommunication.fr
journal@avcommunication.fr

Alain Rouyé

13 décembre 2005.
Un spécialiste en informatique m'a fait remarquer que la consultation du plan du site de la page d'accueil devenait difficile. Dans le but d'améliorer les choses, j'ai remanié son architecture: dorénavant seules les thèmes des pages y figureront et les liens vers les différents articles apparaîtront ensuite plus clairement, après un clic sur le thème choisi. La flèche blanche dans le bouton vert, à gauche, en haut de page, ainsi que quelques liens, permettent de revenir instantanément au plan du site.

Alain Rouyé

18 octobre 2006.
Il s'avère, à ma grande surprise, que "l'histoire de l'ostréiculture traditionnelle" est la page la plus lue du site. Le club de réflexion et d'information que j'ai tenté de promouvoir ne fait guère recette dans notre petite presqu'île! C'est une déception, mais c'est ainsi.
Je viens d'apporter quelques modifications à l'architecture du site: depuis l'ouverture du site web de PORT SEUDRE, les visites de la page 8 qui lui était réservée sont devenues tout naturellement plus rares. J'ai donc décidé de transférer la documentation concernée dans la page 3, déjà réservée aux associations.
La page 8 ainsi libérée est maintenant consacrée à l'histoire de "l'opération RESUR", racontée par claude GOULEVANT; ces informations deviennent ainsi plus facilement accessibles que précédemment, alors qu'elles figuraient en deuxième partie de la page 7.
Forum 17 est toujours ouvert à quiconque voudra lui apporter une contribution.

Alain Rouyé




Page d'accueilPage suivante

D O S S I E R S






SYNTHESE DES ARTICLES IMPORTANTS DE 2003

INVASION MARINE

M.CHARDONNET signale que la côte ouest de l'île d'Oléron est soumise à une érosion marine importante dans le secteur de la pointe de Gatseau. Il prévoit que, lorsque le dernier cordon dunaire qui résiste actuellement sera rompu, l'océan envahira la dépression protégée par ces dunes et communiquera directement avec l'anse de Gatseau. A terme, le pertuis de Maumusson devrait être considérablement élargi et, par voie de conséquence, le bassin de Marennes ainsi que la côte de Ronce seraient beaucoup moins protégés des assauts des tempêtes. Il préconise des actions simples de protection de la côte, déja mises en œuvre à la Coubre avec succès. Malheureusement, les responsables et les décideurs ne se manifestent pas.


PORT DE MUS DE LOUP

L'association Port 2005 a proclamé son intention de construire un port zéro pollution. C'était le seul moyen d'obtenir le soutien de la profession ostréicole et c'était, par ailleurs, un projet sensationnel qui aurait été une première en France et aurait donné à La Tremblade une notorièté extraordinaire. Malheureusement, le projet s'enlise administrativement et le zéro pollution, si prometteur, n'est plus guère mis en avant par l'association qui semblerait avoir actuellement d'autres préoccupations.


ROCADE DE RONCE ET PARE-FEU

Pour créer la déviation routière de Ronce attendue depuis longtemps, M.CHARDONNET préconise un tracé empruntant la tranchée des Voleurs, allant approximativement de la Garde à la Pointe Espagnole. M.BOVE, quant à lui, pense qu'il serait plus rationnel de prévoir une rocade contournant Ronce au plus près. Ce tracé aurait l'avantage d'une moindre emprise sur la forêt, d'emprunter un itinéraire court, donc moins onéreux et de s'intégrer parfaitement dans la zone pare-feu ceinturant Ronce et La Tremblade proposée par M.ROUYE.


SECURITE

A Ronce, des patrouilles de gendarmerie toutes les nuits durant l'été ainsi que des caméras de surveillance s'imposeront un jour car il est à prévoir que la délinquance augmentera dans les années à venir. Il serait sage d'y réfléchir dès aujourd'hui avant d'y être contraint dans l'urgence.

Sur le plan communal, il est demandé à la mairie de mieux informer le public sur les modalités pratiques des plans d'urgence en cas de catastrophe majeure.


SENS INTERDITS

Madame CHAPRON, avec des arguments irréfutables, montre que les sens interdits des rues Clemenceau et Fourcade devraient être inversés pour des raisons de sécurité évidentes. Jusqu'à présent, les services compétents de la mairie sont restés muets, n'ayant probablement pas eu connaissance de l'article ou ne désirant pas y répondre. Dans ce dernier cas, ce serait dommage. Madame CHAPRON aurait certainement avantage à communiquer son article à la presse locale dont l'audience est évidemment beaucoup plus importante que celle de ce site.


SYNTHESE DES ARTICLES IMPORTANTS DE 2005


TRIBUNES LIBRES (PAGE 2)

Enquête publique pour un port en centre-ville

Résumé synthétique des commentaires inscrits sur le registre d'enquête: les pour, les contre, ceux qui se posent des questions.
Selon sa propre déclaration, le commissaire-enquêteur doit rendre un avis motivé, "en son âme et conscience et en toute indépendance".
Fin 2005, ce rapport n'est toujours pas mis à la disposition du public en mairie.


Déviation routière de Ronce

M. CHARDONNET, président de l'Association pour la sauvegarde de la région de la Coubre, plaide pour la création d'un déviation routière de Ronce les Bains. Dans un article publié dans la page 9 (page de l'ASRC), il précise son projet, préconisant un tracé empruntant le "chemin des voleurs" (carte jointe) et un plan restreignant la circulation automobile sur certains tronçons de la "route touristique" (CD 25).

Réponse de M. Borie à M. Chardonnet

M. Borie reproche à M.Chardonnet d'avoir une vision trop conservatrice; il fait remarquer que les nuisances, en particulier automobiles, que ce dernier stigmatise sont le fait des "clients" qui font vivre la cité. Il appelle de ses vœux un développement économique dynamique, centré sur la création d'un port à Mus de Loup, la reprise de la construction immobilière et la promotion du tourisme. Il s'étonne que le souci écologique de M. Chardonnet n'aille pas jusqu'à préconiser l'implantation d'éoliennes dans la forêt de la Coubre! Il propose à M.Chardonnet un débat public.

Réponse à la réponse

M. Chardonnet, sur le ton de la polémique, refuse tout débat public; il poursuit sa diatribe, tournant en dérision les projets de M.Borie mais n'apportant, de volonté délibérée, aucun argument sérieux, arguant, à tort ou à raison, qu'un débat concernant la nécessaire déviation routière de Ronce n'a rien de commun avec une discussion globale sur la politique économique régionale.


Protégeons le marais doux d'Arvert-Les Mathes

L'Association pour la protection du cadre de vie à Dirée met en garde contre un projet de carrière dans le marais des Mathes qui menacerait l'équilibre écologique régional et la sécurité routière. Ce projet semble entaché de graves anomalies réglementaires, en particulier l'enquête administrative qui paraît manquer de rigueur et même d'honnêteté. L'article suivant, signé F.Patsouris, président des ostréiculteurs, va dans le même sens et dénonce les mêmes abus et les mêmes dangers.

COMMENTAIRES



LA PAGE DES ASSOCIATIONS
(page 3)

Cette page a été créée au cours de l'année 2005.

Agronomes et vétérinaires sans frontières

L'activité de l'association "Agronomes et vétérinaires sans frontières", démontre que des actions humanitaires efficaces à long terme sont possibles: elle agit sur le terrain, non pour apporter une aide ponctuelle dans des situations d'urgence, transformant les populations concernées en assistés, mais pour leur permettre de réussir et de progresser par leurs propres moyens. Ce qu'elle réalise devrait inspirer la politique des Etats à une échelle planétaire pour que les agriculteurs des pays en développement puissent vivre du fruit de leur travail, dans les conditions acceptables qui seraient permises par les techniques modernes auxquelles ils n'ont actuellement pas accès.
Les articles publiés, instructifs et émouvants, choisis dans la revue de cette association, Habbanae de septembre 2005, concernent:

L'appel de huit vieux en colère

Pour la première fois, huit personnalités exigent de s'exprimer publiquement et collectivement en tant que « vieux » - et elles tiennent à ce terme. Réunies par le Conseil national pour les personnes âgées, qu'elles n'engagent pas par ce texte, elles revendiquent de faire entendre leur expérience et la sagesse que l'on acquiert avec les années. Non pour défendre la cause des seniors, mais pour secouer la société française.

Les auteurs de l'article:

Françoise Héritier: anthropologue, professeur honoraire au Collège de France, membre du Comité consultatif national d'éthique et de l'Académie universelle des cultures.
Abbé Pierre: fondateur d'Emmaüs.
Maurice Tubiana: cancérologue, président honoraire de l'Académie nationale de médecine et membre de l'Académie des sciences.
Jean Delumeau: historien, directeur d'études à l'Ecole pratique des hautes études, professeur honoraire au Collège de France.
Edgar Morin: sociologue, directeur émérite au CNRS.
Albert Memmi: écrivain et sociologue, professeur émérite à Paris X.
Albert Jacquard: généticien, professeur à l'Université de Genève, à l'Université de Louvain et à Paris VI.
Denis Clair: président du mouvement des seniors.

Les sujets traités:Nous avons seulement proposé des pistes nouvelles ou à régénérer, et tenté de démontrer modestement qu'il est des vieux ne se préoccupant pas uniquement de leur retraite.

Commentaire de Forum 17: relisant en novembre 2006, les pistes de réflexion résumées ci-dessus et qui me paraissent dignes du plus haut intérêt, je me souviens de l'indignation ressentie à la lecture, dans le courrier des lecteurs de l'Express, du contenu d'un courriel envoyé à ce journal: après avoir contesté, ce qui est son droit, les idées exprimées par les "huit vieux en colère", le rédacteur de ce message se permettait de conclure par un indécent: "la vieillesse est vraiment un naufrage"! Si j'en avais l'occasion, je conseillerais à ce "jeune" de se préoccuper du niveau de ses propres capacités intellectuelles car il se montre très insuffisant.

Alain Rouyé




LU DANS LA PRESSE
( page 4 )

Premier bilan du PPR

Article publié dans le journal le Littoral du 4 novembre 2005.

Fin novembre 2003, le P.P.R., approuvé par arrêté préfectoral du 15 octobre, était affiché en Mairie et publié dans la presse. Deux ans plus tard, le journal établit un premier bilan .

Après une étude très précise des décisions prises par les tribunaux administratifs ayant à juger les contestations, voici la conclusion de l'article:

Reste aux collectivités locales, et ce n'est pas une mince affaire, à se débrouiller entre la mise en place de PLU qui doivent tenir compte des procédures en cours, les demandes de dérogations, voir la perspective d'une éventuelle mise en révision du PPR, sur fond de PADD et de SCOT en constante évolution, de nouveau SDACR et autres DDP...
Dur métier qu'être adjoint à l'urbanisme en Presqu'île d'Arvert...

Le commentaire de Forum 17: je suis convaincu par l'argument développé par Thierry Proust, auteur de cet article, qui soupçonne le PPR de répondre, en plus d'un souci de protection des populations fort louable, à des visées politiques tendant à restreindre les pouvoirs des maires en matière d'urbanisme.
Par ailleurs, je ne retire rien de ce que j'ai écrit en 2003 dans les "tribunes libres", page 2: Plan de prévention des risques et PPR trembladais. (AR)



LA PAGE CULTURELLE
( page 5 )

Poèmes de HD Gaudin


SCIENCES ET TECHNIQUES
( page 6 )

Nouvelle approche thérapeutique du cancer
Une affaire Galilée en biologie au XXème siècle?

Par Henri BOITEUX, Agrégé de l’Université, Ancien Administrateur de l’Institut de Recherches Scientifiques sur le Cancer (CNRS).


Cette étude bien documentée, relatant l'histoire d'une découverte très controversée, mérite d'être lue: s'agit-il vraiment d'une nouvelle affaire Galilée? Faites vous-même votre opinion, en ayant à l'esprit que l'auteur est un scientifique de haut niveau.
Voici la teneur de son article:

ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE DE REGION DE LA COUBRE
( page 9 )

Risques d'incendie en forêt de la Coubre

M. Chardonnet, président de l'Association, dénonce la détérioration, pour des raisons budgétaires, de l'entretien de la forêt, ce qui amplifie les risques d'incendie. Il fait remarquer que le coût d'un incendie majeur risque de dépasser massivement les économies actuellement réalisées. Il parle également des risques inhérents aux feux d'artifice, aux pétards du 14 juillet et aux feux de pique-nique souvent liés au camping sauvage.


Réseau routier dangereux

Cet article, qui étudie les arguments en faveur d'une déviation routière de Ronce, est reproduit intégralement en page 2, dans les "tribunes libres".

Par où faire passer une déviation routière de Ronce?

Cet article complète l'article ci-dessus et présente un projet complet comprenant le tracé de cette déviation (carte jointe) et un plan pour restreindre la circulation automobile sur la "route touristique" (CD 25), au profit des promeneurs et des cyclistes (et, accessoirement, de la police et des pompiers).
Ces prises de position ont entraîné une polémique dans la presse locale dont il est fait état dans les "tribunes libres".


Page d'accueil : cliquer ICI Haut de page : cliquer ICI Page suivante : cliquer ICI